Aider son épouse en Islam

Aider son épouse en Islam

Au nom d'Allâh, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

   Tentons dans cette page de mettre fin à une autre idée reçue. Celle qui consiste à dire que l'homme musulman doit s'imposer comme un chef autoritaire et indifférent des ressentis de son épouse. Celle qui consiste à dire que l'homme n'utilise que l'impératif lorsqu'il s'adresse à son épouse...

Reprenons depuis le début. Tous les musulmans quels qu'ils soient s'accorderont à dire (par foi, ou par recherches objectives) que le meilleur des hommes, le plus viril, le plus masculin, le plus honorable, le plus courageux, le plus exceptionnel, est sans le moindre doute le Messager d'Allâh, Muhâmmad (prières et bénédictions de Dieu sur lui). Et, c'est un exemple manifeste pour tous les musulmans :

"En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment."

Coran, sourate Al Ahzab (33) : 21

Et Dieu Lui-même en témoigne :

"Et tu (Muhâmmad) est certes d'une moralité éminente."

Coran, sourate Al Qalam (68) : 4

Alors, si l'on souhaite connaître le comportement de l'époux en Islam, c'est à son exemple que l'on doit se référer, et on constate ce qui suit :

On demanda à 'Aïsha, l'épouse du Prophète (qu'Allâh l'agrée) : "Que faisait le Prophète chez lui ?"

Elle répondit : "Il aidait sa famille (c'est àdire : il était à leur service) et lorsque venait l'heure de la prière, il partait prier."

(Al Bukhari)

Al Qâsim rapporté qu'on lui demanda également : "Que faisait le Prophète chez lui ?"

Elle répondit : "C'était un homme comme les autres : Il nettoyait ses vêtements, trayait ses bêtes et s'occuper seul de sa propre personne."

(Ahmed)

C'est ainsi qu'il fait partie de la Sunnah, que l'homme se rende utile dans son foyer, qu'il cuisine s'il sait cuisiner, qu'il fasse le ménage si cela se présente à lui, qu'il soit au service de sa famille. Et à plus forte raison lorsqu'il sent que son épouse est fatiguée par le quotidien parfois difficile, et surtout dans ce mois du Ramadan Al moubarek!

... sans parler du bénéfice immense qui réside dans ce genre d'attentions. L'épouse n'en est que plus ravie et plus aimante encore de son conjoint.

Wa Allâhou a'lam.

Soubhanaka'Llâhoumma wa bihamdika, ash hadou an la ilaha illa Anta, astagfirouka wa a-toubou ilayka.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site