Le foyer musulman

Le foyer bienheureux Introduction
Le foyer bienheureux
Suivi par
Le désaccord conjugal
Sâleh Ibn Abdallah Ibn Houmeid
Imam de la mosquée sacrée de La Mecque et président de l’assemblée consultative du Royaume d’Arabie Saoudite
Traduit par
Abou Adam Al-Fransi Revu
et corrigé par
Nabil Aliouane et Abu Hamza Al-Germâny
Le foyer bienheureux Introduction
Louange à Allah qui nous a guidés à l’islam et a fait de nous des musulmans alors que nous n’aurions pu nous guider de nous-mêmes si Allah ne nous avait pas guidés. Je le loue, pureté à lui et le remercie pour son bienfait tout en lui demandant, de par sa bienfaisance et sa générosité, toujours plus. Je témoigne qu’il n’y a de divinité digne d’adoration si ce n’est Allah, seul, sans associé, et je témoigne que Muhammad est son serviteur et son envoyé. Il l’a envoyé avec la droiture et la religion de vérité en tant qu’annonciateur et avertisseur. Il a appelé à la vérité et a montré le chemin du bien, qu’Allah fasse ses éloges et le salue, le bénisse, lui, sa famille, ses compagnons et ceux qui ont suivi sa voie, jusqu’au Jour de la Rétribution. Craignez Allah, ô vous les musulmans ! Révérez l’ordre de votre Seigneur, et préservez votre religion et vos dépôts, assumez vos responsabilités, craignez Allah en vous-même et au sujet de vos familles et assurez les meilleurs rapports entre vous. Les gens en général recherchent le bonheur, souhaitent la tranquillité et aspirent à la stabilité, le repos de l’âme et de l’esprit. De la même manière, ils s’efforcent de s’éloigner le plus possible des causes du malheur, du désordre, des troubles et de leurs conséquences, surtout au sein des foyers et familles. Il faut savoir que cela ne se concrétise qu’à travers la foi en Allah seul, en lui faisant pleinement confiance, et en s’en remettant à lui pour chaque affaire (de la vie). De même, cela se réalise en empruntant les voies universelles et en appliquant les causes qu’Allah a instituées (pour parvenir à ce but).

Au nom d’Allah,

L’infiniment
Miséricordieux, le très Miséricordieux


[1] Ces deux livrets sont à l’origine un discours du vendredi prononcé à la mosquée sacrée de La Mecque. NdC.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site